ssiw

HÉLIOTHÉRAPIE

img
  • - JOSHUA BENCHAYA
  • - CANDIDAT AU DOCTORAT EN MÉDECINE
  • - UNIVERSITÉ MCGILL

QUAND LE SOLEIL EST-IL BON POUR VOTRE PEAU?

On entend souvent les dermatologues dire à leurs patients d’éviter une exposition solaire prolongée, d’appliquer de la crème solaire et de porter des vêtements de protection solaire lors d’activités extérieures. Ces recommandations sont importantes et vraies puisqu’elles aident à prévenir les effets néfastes d’une quantité excessive de rayons solaires irradiant la peau. Ces effets incluent un risque accru de développer différents types de cancer de la peau ainsi qu’un vieillissement cutané accéléré.

L’héliothérapie, qui signifie littéralement la thérapie par le soleil, est une forme de photothérapie qui utilise rayons solaires pour traiter des maladies de la peau. Elle a été réintroduite dans la médecine moderne en tant qu’une option de traitement ou de traitement adjoint (en plus des crèmes/médicaments prescrits par le dermatologue) pour certaines maladies dermatologiques.

FAITS INTÉRESSANTS:

En 1903, Niels Finsen a gagné le prix Nobel pour avoir traité la tuberculose cutanée avec une lampe à « rayons chimiques » (consistant en des émissions lumineuses) qu’il a développée. Il a ainsi introduit la photothérapie dans la médecine moderne.

La lumière solaire a été utilisée comme thérapie il y a 3500 ans, au temps où les guérisseurs égyptiens antiques et indiens traitaient la leucodermie, aussi appelée vitiligo.

QUELLES MALADIES SONT TRAITABLES PAR L'HÉLIOTHÉRAPIE?

  • Psoriasis
  • Dermatite atopique
  • Vitiligo
  • Sclérodermie localisée
  • Lymphomes cutanés comme le mycosis fongoïde

En complément à la liste ci-dessus, la thérapie photodynamique par lumière naturelle – où la peau se voit couverte d’une substance chimique et est exposée à la lumière du jour – peut aussi être utilisée pour des cancers de la peau précoces.

Les maladies pouvant être traitées par l’héliothérapie ressemblent à celles qui se traitent avec une photothérapie conventionnelle au bureau. Le psoriasis est une maladie fréquente contre laquelle l’héliothérapie est une option de traitement valide. Il s’agit d’une maladie inflammatoire et systémique qui peut bénéficier des propriétés anti-inflammatoires du rayonnement UV en quantités contrôlées. La dermatite atopique (eczéma) est une autre maladie cutanée inflammatoire qui peut bénéficier de l’héliothérapie.

ON CONNAÎT LES RISQUES DE L’EXPOSITION SOLAIRE, MAIS QUELS EN SONT LES BÉNÉFICES?

“Avant de commencer, il est important de noter que la discussion sur les bénéfices de l’exposition solaire reconnaît l’existence de lignes directrices strictes quant à la quantité, la fréquence, la région exposée, de même que des facteurs individuels qui déterminent la dose recommandée d’exposition pour chaque personne. Ce n’est pas un “free for all” », souligne Dr. Ivan Litvinov, dermatologue certifié à l’université McGill. Par exemple, être au soleil sous un ciel dégagé entre 10 h et 14 h constitue une exposition importante et comportera des risques plus élevés, tel le développement d’un cancer de la peau, lorsque comparé à l’expositionl aux temps où le rayonnement est moins puissantcomme tôt le matin ou plus tard en après-midi. Similairement, l’exposition solaire en novembre sera différente de celle en juin.

Également, seule la région concernée devrait être exposée lors de l’héliothérapie. Le reste du corps devrait être protégé par des vêtements ou de la crème solaire, et les lunettes de soleil devraient être portées pour protéger les yeux. Dans le cas d’une thérapie photodynamique par lumière naturelle, un médecin prescrira une substance chimique spéciale à appliquer sur la peau avant de l’exposer au soleil pour une durée prédéterminée.

« Lorsque réalisée prudemment et en suivant les recommandations du dermatologue, l’héliothérapie peut être bénéfique, et ce, surtout dans des régions éloignées et rurales où les cabines de photothérapie ne sont pas disponibles », explique Dr. Litvinov.

Le soleil émet deux types de rayons ultraviolets (UV), les UV-A et les UV-B. À dose élevée, le rayonnement UV-A accélère le vieillissement cutané, tandis que le rayonnement UV-B est responsabledes coups de soleil. Tous les deux augmentent le risque du cancer de la peau. Cependant, à des doses contrôlées, le rayonnement peut avoir des bénéfices et des propriétés protectrices sur la peau, tels des effets antioxydants, anti-inflammatoires et immunosuppresseurs. On combine parfois le soleil et des substances chimiques spécifiques pour obtenir des effets désirés lors des traitements.

Afin que la peau puisse bénéficier de ces effets, l’exposition au soleil doit dépasser un certain seuil, causant de la rougeur à la région exposée dans les 24 heures suivant le traitement. Ceci n’est pas la même chose qu’attraper un coup de soleil, chose qui devrait être évitée en tout temps. « En fait, brûler votre peau peut empirer votre psoriasis et/ou eczéma. Comme tout traitement, son abus peut rapidement mener à des problèmes. Les blessures par brûlure peuvent aggraver beaucoup des maladies inflammatoires », dit Dr Litvinov.

Chaque individu nécessite une durée d’exposition différente pour atteindre ledit seuil, et cette durée devrait être déterminée cas par cas avec un dermatologue certifié. Par exemple, les personnes ayant une peau plus claire auront probablement besoin d’une moins longue exposition que celles à peau plus foncée pour observer les effets bénéfiques du soleil.

Un grand avantage de l’héliothérapie est l’omniprésence du soleil. Il est accessible peu importe le statut socioéconomique et peu importe si l’on vit en région urbaine ou rurale. Avec des instructions et recommandations d’un dermatologue, l’héliothérapie est une alternative valable à la photothérapie conventionnelle pour les maladies mentionnées ci-dessus chez les patients qui n’y ont pas accès dans leur communauté.


Malheureusement, la lumière solaire est dépendante de la journée, de l’heure, de la saison et de l’emplacement géographique. La lumière naturelle est également une source de rayonnement UV beaucoup moins contrôlée, une surexposition pouvant causer des dommages importants. En général, la photothérapie au bureau est une option beaucoup plus contrôlée et fiable de traitement. Veuillez discuter avec votre médecin avant de poursuivre ce traitement.

  • Patients avec une histoire de cancer de la peau
  • Patients avec une exposition antérieure au rayonnement ionisant
  • Patients à peau très claire
  • Patients avec des maladies photosensibles comme le lupus
  • Patients qui prennent des médicaments photosensibilisants comme l'hydrochlorothiazide, certains antibiotiques, antifongiques et autres
  • Patients atteints du xeroderma pigmentosum
  • Patients avec d'autres affections prédisposant au cancer induit par le soleil
  • Patients avec une histoire de cancer de la peau non mélanique
  • Patients immunosupprimés
  • Patients avec des maladies dignostiquées par immunoblot
  • Patients atteints de pemphigus ou pemphigoïde
  • Patients avec cataractes
  • Patients atteints d'aphakie (absence du cristallin de l'oeil)
  • Patients avec une histoire familiale de mélanome