melanoma

CONDITIONS PRÉCÉDENTES ET PRÉCOCE

secHeadImg
  • - ILYA MUKOVOZOV
  • - M.D., PHD | PGY-3 DERMATOLOGY
  • - UNIVERSITY OF BRITISH COLUMBIA

ÉTATS PRÉCANCÉREUX ET ÉTATS CANCÉREUX PRÉCOCES: KÉRATOSE ACTINIQUE ET MALADIE DE BOWEN

  • La kératose actinique est un état précancéreux et la maladie de Bowen, un état cancéreux précoce. Tous les deux ont le potentiel de progresser vers un type de cancer invasif appelé le carcinome épidermoïde
  • Dans la kératose actinique, les cellules cancéreuses affectent seulement une partie de l’épiderme (souvent seulement la couche basale de la peau), tandis que la maladie de Bowen affecte l’épiderme en entier. L’important est que les cellules cancéreuses dans la maladie de Bowen ne pénètrent pas dans le derme (une couche profonde de la peau). C’est pourquoi la maladie de Bowen est surnommé le carcinome épidermoïde « in situ ». Cependant, lorsque ces cellules pénètrent dans le derme, le cancer devient véritablement invasif.
  • La kératose actinique et la maladie de Bowen constituent les pathologies précancéreuses de la peau les plus fréquentes
  • La kératose actinique est beaucoup plus fréquente que la maladie de Bowens
actinicImg

img

KÉRATOSE ACTINIQUE

  • Les kératoses actiniques (KAs) sont les plus fréquemment retrouvées chez les personnes à peau claire mais peuvent survenir dans toutes les races
  • Elles ressemblent à des zones rouges/rosesrugueuses et squameuses qui mesurent entre quelques millimètres jusqu’à ~1 centimètre
  • Les KAs surviennent sur la peau de la tête, du cou, du tronc supérieur et des extrémités qui a été endommagée par le soleil
  • Un indice de la KA serait la présence de zones squameuses avec des bordures indistinctes sur de la peau endommagée par le soleil
  • Les KAs sont tellement fréquentes qu’on estime que 12% de la population en est affectée
  • Les KAs représentent un risque plus élevé de développer un carcinome épidermoïde, quoique leur taux de transformation demeure bas (estimé à 1/200-1/1000 par lésion par année). Ainsi, sur 10 KAs, une seule deviendra possiblement cancéreuse en 10 ans.
  • La KA sur les lèvres (principalement sur la lèvre inférieure qui reçoit davantage les rayons solaires) prend le nom de chéilite actinique Chéilite actinique:
  • Les KAs peuvent spontanément régresser et réapparaître à la même place ou aux alentours
  • Les variantes de KAs pigmentées (marron, brun ou noir) sont moins communes

FACTEURS DE RISQUE DE LA KÉRATOSE ACTINIQUE

  • Peaux de phototype I et II (teint clair; vulnérables aux coups de soleil et qui bronzent peu)
  • Exposition au soleil significative (cumulative sur plusieurs années)
  • Antécédent de kératose actinique
  • Âge avancé
  • Immunosuppression
  • Sexe masculin

DIAGNOSTIC DE LA KÉRATOSE ACTINIQUE

  • Le diagnostic se fait habituellement de façon clinique, sans biopsie
  • Un indice diagnostique serait la texture rugueuse et squameuse des KAs (papier sablé) sur un peau normale ou rosée; les KAs sont plus apparentes au toucher qu’à l’œil
  • Une biopsie peut être indiquée pour éliminer d’autres entités comme le carcinome épidermoïde lors de la présence de caractéristiques atypiques, d’une lésion qui persiste suite au traitement ou si la lésion engendre de l’inquiétude chez le clinicien

TRAITEMENT DE LA KÉRATOSE ACTINIQUE

  • Les options de traitement de la kératose actinique dépendent du nombre et de l’emplacement des lésions. On considère également le type de peau du patient
  • La pulvérisation d’azote liquide, aussi appelée la cryothérapie, est la modalité la plus fréquemment utilisée pour des lésions individuelles. Cependant, cette approche peut seulement cibler les lésions bien développées. Imaginez que vous enlevez des mauvaises herbes de votre jardin à la main. Vous ne pouvez qu’enlever celles que vous voyez, mais qu’en est-il de celles qui sont invisibles mais bel et bien présentes? Pour cibler ces dernières, il faut avoir recours à l’herbicide, qui réalise un « traitement local » de toute la pelouse. La même chose s’applique aux KAs. On estime que pour chaque KA visible, il y a 3-10 qui sont invisibles mais qui sont réellement présentes!
treatmentImg
treatmentImg
  • Le traitement local cible une zone de peau relativement large (par exemple, l’entièreté du cuir chevelu ou du front). Il est avantageux quand les kératoses actiniques couvrent extensivement une grande région de peau (par exemple, sur le front, les tempes ou le cuir chevelu chauve d’un individu exposé grandement au soleil)
  • Le traitement local a l’avantage de traiter les lésions subcliniques (celles non visibles à l’œil ou objectivables par un examen clinique) qui se trouvent entre les kératoses actiniques cliniquement visibles
  • Les individues avec une peau dont le phototype est plus foncé (III-VII) ont un haut risque d’avoir des changements pigmentaires post-inflammatoires suite au traitement avec la cryothérapie, ce qui résulte en des régions où la peau est plus pâle (hypopigmentation post-inflammatoire) ou foncée (hyperpigmentation post-inflammatoire)
  • Le traitement local peut être réalisé avec des crèmes immunomodulatrices; dans le cas de la kératose actinique, elles incluent:
    • 5-fluorouracile (5-FU), nom commercial: crème Efudex
    • Mébutate d'ingénol, nom commercial: Picato
    • Imiquimod, noms commerciaux: Aldara ou Zyclara
  • Le peeling chimique; traitement local pour les KAs
    • Compte tenu de la nature superficielle de la kératose actinique, les peelings chimiques peuvent être utilisées comme un traitement local
  • La thérapie photodynamique; traitement local pour les KAs
    • La thérapie photodynamique consiste en l’application d’une crème photosensibilisante spéciale suivie d’une exposition au soleil ou à une source lumineuse artificielle pour activer la crème et détruire les cellules anormales dans la couche superficielle de la peau
  • La cryothérapie (à l’azote liquide) et les lasers peuvent être appliqués à des lésions individuelles ou en petits groupes

MALADIE DE BOWEN

  • La maladie de Bowen est aussi connue sous le nom de carcinome épidermoïde in situ
  • Les cellules anormales sont confinées à l’épiderme ou la couche supérieure de la peau
  • La maladie de Bowen se présente généralement sous forme d’une plaque squameuse rougeâtre qui est parfois croûtée. Ce qui la distingue des autres rashs rougeâtres est sa forme irrégulière suggestive d’un cancer.
  • Le visage, les jambes, le dos des mains ou des doigts en sont le plus fréquemment affectés
treatmentImg

  • La maladie de Bowen est une forme précoce du carcinome épidermoïde dont les cellules cancéreuses sont limitées à la couche externe de la peau
  • Si non traitée, la maladie de Bowen peut se propager dans les couches plus profondes de la peau et éventuellement devenir un carcinome épidermoïde invasif ayant le potentiel de métastaser ou d’envahir des ganglions lymphatiques et les organes distaux
  • Les plaques de la maladie de Bowen sont généralement plus grosses, plus rouges et plus squameuses que celles de la kératose actinique

FACTEURS DE RISQUE DE LA MALADIE DE BOWEN

  • Mêmes que ceux de la kératose actinique
  • Âge avancé
  • Exposition au rayonnement ultraviolet B du soleil
  • Immunosuppression
  • Antécédent de radiothérapie
  • Exposition à l’arsenic
  • Infection par le virus du papillome humain

DIAGNOSTIC DE LA MALADIE DE BOWEN

  • Si des signes et symptômes de la maladie de Bowen sont présents, un échantillon de la peau doit être obtenue par biopsie pour établir un diagnostic (le diagnostic nécessite l’examen de l’échantillon par microscope de la part d’un pathologiste)
  • La biopsie à l’emporte-pièce et la biopsie par rasage sont les techniques les plus fréquemment utilisées
diseaseImg

TRAITEMENT DE LA MALADIE DE BOWEN

  • Les options de traitement de la maladie de Bowen dépendent de la taille et de l’emplacement de la lésion
  • La pulvérisation d’azote liquide (aussi appelée cryothérapie) est une modalité fréquemment utilisée pour des petites lésions localisées
  • Le traitement local peut être réalisé avec des crèmes immunomodulatrices; dans le cas de la maladie de Bowen, elles incluent:
    • Crème topique au 5-fluorouracile (5-FU), nom commercial: Efudex
    • - La crème topique au 5-FU peut être utilisée pour traiter la maladie de Bowen
    • - Une variété de crèmes et de solutions ayant des dosages différents sont disponibles (p. ex., crème 5% deux fois par jour pour 2-4 semaines)
    • - La guérison survient habituellement en moins de 2 semaines après l’arrêt du traitement
treatmentImg
treatmentImg
  • Crème d’imiquimod, noms commerciaux: Aldara ou Zyclara

    - La crème d’imiquimod 5% peut être utilisée pour traiter la maladie de Bowen, avec un taux d’élimination de 73-88%

    - Peut causer des symptômes pseudo-grippaux chez certains individus

    - Recommandée pour des zones atteintes ayant une surface égale ou inférieure à 25 cm2

  • Thérapie photodynamique; traitement local pour la maladie de Bowen

    - La thérapie photodynamique consiste en l’application d’une crème photosensibilisante spéciale suivie d’une exposition au soleil ou à une source lumineuse artificielle pour activer la crème et détruire les cellules anormales dans la couche superficielle de la peau

  • Chirurgie
    • Excision chirurgicale
    • Curetage et électrodessiccation
treatmentImg