phototherapy

PHOTOTHÉRAPIE

img
  • - KARINE RIAD
  • - M.D. CANDIDATE
  • - UNIVERSITY OF OTTAWA

LA PHOTOTHÉRAPIE CAUSE-T-ELLE LE CANCER?

es effets de la photothérapie sur le risque de cancer de la peau sont sujet longtemps controversé.
Quels sont les différents types de photothérapie?
À quoi sert la photothérapie?
Qu'est-ce exactement que la photothérapie?

QU'EST-CE QUE LA PHOTOTHÉRAPIE?

La photothérapie, également appelée thérapie par la lumière, est un traitement qui consiste à exposer la peau aux rayons ultraviolets A (UVA) ou ultraviolets B (UVB) sous surveillance médicale. Cette thérapie diffère de l'héliothérapie, où la peau est directement exposée au soleil.

À QUOI SERT LA PHOTOTHÉRAPIE?

« Lors de l’utilisation de la photothérapie, la lumière UV pénètre dans la couche supérieure de la peau, ce qui affecte la peau et les cellules immunitaires voisines d’une manière que nous ne comprenons pas entièrement », explique le Dr Litvinov, directeur de recherche en dermatologie à l’Université McGill. « En fin de compte, et heureusement, cela conduit à une amélioration de diverses affections cutanées telles que le psoriasis, l'eczéma ou le vitiligo, pour n'en nommer que quelques-unes. La photothérapie peut être effectuée dans un établissement de santé tel un hôpital ou même dans le confort de votre propre maison à l'aide d'appareils portables que l'on peut facilement acheter sur Amazon avec une ordonnance et des directives d’usage fournies par votre dermatologue. De plus, différents types d'unités de photothérapie existent. Les unités ciblées / portatives sont fréquemment utilisées lorsque moins de 5% de la surface corporelle nécessite un traitement. Les exemples incluent les lampes portatives pour le cuir chevelu, les unités adaptées aux mains et aux pieds et la photothérapie laser. Les appareils traitant le corps entier sont utilisées lorsque plus de 5 à 10% de la surface corporelle est affectée ou lorsque les symptômes sont plus sévères

img

PRINCIPAUX TYPES DE PHOTOTHÉRAPIE

Psoralène-UVA (PUVA) et UVB de bande étroite ou Narrow Band-UVB (NB-UVB)

NB-UVB utilise une petite longueur d'onde ciblée qui se compose de 311 nm de rayonnement UVB.2 Ce type de longueur d'onde est le plus efficace pour traiter les maladies, par rapport aux UVB à large spectre, et réduit l'exposition aux longueurs d'onde les plus dangereuses responsables du cancer de la peau et des coups de soleil. « Il est bien admis en médecine que le NB-UVB ne causera pas de cancers de peau après une longue utilisation. Ce n'est pas le cas des machines UVB à large spectre ou des traitements PUVA », explique le Dr Litvinov. « En effet, le traitement avec des UVB à large spectre est à bien des égards similaire à une exposition au soleil, mais en environnement contrôlé ».

La PUVA, quant à elle, implique un traitement avec une médication photosensibilisante (psoralène) par voie orale suivi d'un traitement UVA, ou l'application topique de psoralène sur la peau avant exposition aux rayons UVA (320 à 400 nm).2 « Les psoralènes sont des composés qui facilitent les coups de soleil. Les psoralènes se trouvent dans les plantes courantes telles que le cèleri et le citron vert. Par exemple, nous voyons souvent des patients dans nos cliniques dont la peau entre en contact avec la lime d’une margarita savourée sur une plage lors d’une journée ensoleillée, ce qui entraîne de graves coups de soleil et des cloques. (Veuillez ne pas essayer cela lors de vos prochaines vacances) Les psoralènes combinés à une lumière UVA à pénétration profonde peuvent être très efficaces et également très dangereux. Nous utilisons ces propriétés médicinales pour traiter plusieurs maladies de la peau », explique le Dr Denis Sasseville.

Il peut y avoir certains dangers à la prise de psoralènes, et l'exposition au soleil après leur ingestion peut causer des dommages aux yeux, des éruptions cutanées bulleuses, un vieillissement accéléré de la peau et ultimement conduire à des cancers mortels tels que le mélanome. Par conséquent, les traitements PUVA sont toujours soigneusement supervisés par un dermatologue.
img

ALORS, EST-CE QUE L'UN D'ENTRE EUX CAUSE LE CANCER?

Il y a quelques études qui se sont penchées sur cette question. Comme mentionné précédemment, les preuves suggèrent qu'il n'y a pas d'association significative entre le traitement NB-UVB et le risque de mélanome ou de cancers de la peau non-mélanome.3,4 Cependant, on ne peut pas en dire autant des patients traités par UVB à large spectre ou PUVA. On a constaté que ces patients présentaient une incidence plus élevée de mélanome et de cancers de la peau non-mélanome.5 Par conséquent, une surveillance continue est conseillée chez les patients ayant subi de longues périodes de rayonnement PUVA. « Ces patients doivent venir au moins une fois par an pour un examen cutané complet afin de s'assurer qu'il n'y a pas de mélanome ou d'autres cancers de la peau », souligne le Dr Litvinov

En fin de compte, la recherche suggère que la photothérapie NB-UVB prévaut comme une modalité de traitement plus sécuritaire et la photothérapie en général ne devrait pas être indiquée chez les patients ayant des antécédents de mélanome ou de cancer de la peau non mélanique.

img

CONSIDÉRATIONS IMPORTANTES - LITS DE BRONZAGE

Les lits de bronzage et la lumière du soleil sont également considérés comme des types de photothérapie. Nous avons tous entendu parler de gens qui se tournent vers les lits de bronzage pour « prendre quelques rayons » pendant l’hiver afin de se sentir mieux. De plus, les lits de bronzage ne sont-ils pas plus sécuritaires que le bronzage à l’extérieur? Absolument faux. Étant donné que les lits de bronzage émettent principalement de la lumière UVA, on a longtemps cru que ce type de rayonnement ne causait que le vieillissement cutané. Cependant, nous savons maintenant que les longueurs d'onde plus longues observées dans les rayons UVA pénètrent plus profondément dans la peau et sont fortement associées au cancer de la peau, y compris le mélanome. UNE seule séance de bronzage augmente considérablement vos chances de développer un cancer de 20%! Ce n'est donc pas sécuritaire ni recommandé par un médecin comme alternative à la photothérapie.

En conclusion, la photothérapie est un médicament puissant qui peut traiter de nombreuses affections cutanées. Il est important de discuter des risques et des avantages avec un dermatologue certifié afin de déterminer le traitement qui vous convient le mieux. Souvent, le médecin commencera par le traitement le plus sûr tel que l’UVB de bande étroite (ou Narrow Band UVB, NB-UVB) et s'il ne fonctionne pas bien dans votre cas, il peut ajouter une crème ou une pilule pour aider la photothérapie à mieux fonctionner. Dans certains cas, un dermatologue peut vous recommander l’UVB à large spectre ou PUVA en fonction de votre maladie spécifique.

  • Fondation nationale du psoriasis. Photothérapie, consulté le 18 juin 2020. Voir la source
  • À jour. Traitement du psoriasis chez les adultes. Consulté le 18 juin 2020 Voir la source
  • Lee, E., Koo, J., & Berger, T. Photothérapie UVB et risque de cancer de la peau: une revue de la littérature. Journal international de dermatologie 2005; 44 (5): 355-360.
  • Hearn, R., Kerr, A., Rahim, K., Ferguson, J., & Dawe, R. Incidence des cancers de la peau chez 3867 patients traités par photothérapie ultraviolette B à bande étroite. Journal britannique de dermatologie 2008; 159 (4): 931-935.
  • Boniol, M., Autier, P., Boyle, P., & Gandini, S. Mélanome cutané attribuable à l'utilisation de lits de bronzage: revue systématique et méta-analyse. BMJ 2012; 345: e4757-e4757.